Denderah - Moyenne Egypte

Cette ville possède un magnifique complexe dont le culte était donné à la déesse Hathor. Souvenez-vous, lorsque vous avez découvert le temple d’Horus, à Edfou, je vous avais parlé de la fête où la déesse quittait son temple pour venir rejoindre Horus pour l’accouplement cultuel…
Le site se trouve à 65km au nord de Louxor. Il s’agit d’un temple ptolémaïque. Les romains, un peu plus tard, y laissèrent leurs décorations.
Le complexe a été désensablé par les hommes de la campagne napoléonienne.

Sa visite ne dépasse malheureusement pas les ¾ d’h, tout à fait insuffisant pour en admirer sa Beauté. Le mieux est de louer les services dd'un chauffeur de taxi pour la journée, et prendre son temps pour visiter.



La porte du complexe donne un aperçu de la grandeur de l’enceinte.



Le temple est admirablement bien conservé.



Cette porte devait, certainement, être l’entrée originelle du site.



Admirez-la !





La façade extérieure du temple est remarquablement sculptée. Ici, une procession divine avec accompagnée des souverains.



Ici, sur la gauche, il s’agit de la fameuse Cléopâtre VII, dernière souveraine d’Egypte !





A l’intérieur de l’édifice, les scènes d’offrandes se succèdent.





Le couple Hathor et Horus, couronné du disque solaire.



Une frise symbolisant la colonne d’Osiris et le nœud d’Isis.



Lorsque vous pénétrez dans la salle hypostyle du temple principal, votre surprise se porte sur ces magnifiques colonnes hathoriques.





Le plafond de cette salle contient le « Zodiaque de Denderah ».

Ici, il s’agit de la constellation du Lion.



Au centre, vous trouverez la constellation du Verseau.



Et là, celle du taureau.



Revenons quelques instants sur la salle hypostyle, trop belle pour poursuivre notre visite tout de suite !







A l’intérieur du temple, de petits couloirs sombres vous guideront vers des cryptes et de petites pièces où les prêtres entreposaient les trésors du temple. Dans un de ces couloirs, la représentation d’un prêtre.



Avant d’accéder à la terrasse, vous verrez le sanctuaire d’hathor.



Sur la terrasse, une chapelle d’Hathor. Ici, une fois par an, les prêtres déposaient la statue d’Hathor afin que ses pouvoirs se renouvellent grâce à Rê.





Après avoir traversé la terrasse, vous arrivez dans une autre petite chapelle où Hathor est représentée au plafond. Ici, sa puissance prend tout son sens.



Hathor se nourrit de Rê. Ce dernier semble l’enfanter. De ce fait, le lait nourricier suinte de son sein, et de son ventre la vie renaît.





Dans la même salle, des scènes de « renaissance » dans l’autre-monde sont très belles. Depuis notre voyage, vous pouvez constater le style ptolémaïque.





Avant de quitter le site pour se rendre à Abydos, parcourons quelques chapelles dans le temple principal.





Pharaon offre à Hathor le pschent, la double couronne d’Egypte. Remarquez les deux cartouches vierges.



Vous retrouvez la déesse Hathor assise, et Pharaon devant elle. Encore deux cartouches vierges. Splendides couleurs.



Il s’agit de la déesse Isis ! Son petit siège surplombe sa couronne hathorique.



Dehors, vous apercevez le temple de Bès. Cet étrange personnage avait le pouvoir d’éloigner les mauvais esprits dans les foyers.





Tout proche, le nilomètre. Les palmiers prouvent que malgré les longs siècles, l’eau est toujours présente en sous-sol.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...