Le New Désert - Oasis de Dahkla - Désert Libyque

Je ne désire pas, ici, vous montrer davantage de sable, mais plus précisément des villages, avec leurs habitants et les traces du passé qui cohabitent avec le présent.

N’hésitez pas à passer une nuit dans le camp de bédouins, et de vous mêler à la danse pour une ambiance inoubliable !









Aux alentours de Dahkla, un petit village pittoresque et pauvre, Bashandi.







Le village porte le nom de son Chef, enterré dans une ancienne église transformée en mosquée. Les traces sur les murs ont été faites avec le henné que les femmes mettent sur leurs mains, et viennent ici pour y faire un vœu.



A Bashandi, dans le cœur du village, une tombe grecque du défunt Kytinos.









Nous finissons notre périple dans le Désert Libyque par un endroit que j’aime énormément : il s’agit d’El Qasr, à Dahkla. C’est une très vieille ville abandonnée, où toute la structure citoyenne y est encore visible. L’école, la mosquée du XIème siècle, le Palais de Justice et sa prison, les pressoirs de céréales et d’olives.

La nouvelle ville se trouve juste en contre bas de l’ancienne.



Les ruelles sont couvertes afin de conserver de la fraîcheur et pour éviter les invasions qui se faisaient à cheval.









Au-dessus des portes, une poutre de cèdre est installée pour porter bonheur à la famille. Des versets coraniques sont sculptés. A droite de la poutre, vous pouvez remarquer un rond, c’est la signature de l’artisan.



Un égyptien est fier d’actionner à nouveau le pressoir, juste pour le touriste.



Le soleil s’évanouit derrière la mosquée abandonnée par l’imam.



Du toit du Palais de Justice, la vue sur la ville laisse un soupçon de nostalgie.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...