Kom Ombo - Haute Egypte

La ville de Kom Ombo se trouve à 48km d’Assouan. En s’y rendant par route, il faut impérativement une escorte militaire. En chemin, lors d’un arrêt prévu, un égyptien note le numéro d’immatriculation des véhicules du convoi.




LE TEMPLE DE KOM OMBO

Ce complexe est d’époque gréco-romaine, construit sur les ruines du temple plus ancien. Il a été construit sur une butte surplombant le Nil afin de surveiller d’éventuelles invasions nubiennes.



Il s’agit d’un temple double, dédié à deux dieux différents :

- à Horus, le dieu faucon (protecteur)
- à Sobek, le dieu crocodile (lié à l’eau, source de toutes vies, associé à la fécondité)

La symétrie des deux temples en un fait la spécificité de ce dernier. Les peintures sont magnifiques, tandis que la conservation du Temple n’a pas eu le même destin.





Le temple a une construction que l’on pourrait considérer comme traditionnelle, mais possédant deux entrées, avec des parties communes telles que :

- un pylône
- une cour avec un nilomètre
- un vestibule
- une salle hypostyle, partie la mieux conservée

Cependant, il possède deux antichambres, deux sanctuaires et deux naos.

Sur un des murs des quelques chapelles du Temple, des instruments chirurgicaux sont représentés.

Il faut savoir que Kom Ombo était un lieu de pèlerinage où de très grands malades venaient y espérer une guérison.

De grands prêtres chirurgiens et astronomes habitaient le lieu saint.

Dans une petite chapelle extérieure, à droite du temple, deux superbes crocodiles embaumés sont exposés dans une vitrine.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...