Vème et VIème Dynasties - Saqqarâ - Basse Egypte

Saqqarâ est la nécropole de Memphis. Le site, qui s’ouvre sur le Désert libyque, n’est qu’une immense étendue de sable fin.



Les derniers rois de la Vème dynastie (Ancien Empire) abandonnèrent Abousir pour choisir Saqqarâ comme nécropole. Peut-être pour se rapprocher de la première pyramide, celle de Djoser et de celle du Grand Bâtisseur, c’est ainsi qu’était appelé Snefrou??

En réalité, c’est Djedkarê-Isesi (-2465 à -2323), avant dernier roi de la Vème dynastie, le père d’Ounas, qui fut le fondateur de Memphis, qui décida de quitter Abousir.

La nécropole était nommée Inebou Edj, « Le Mur blanc ». C’est Pépy 1er de son véritable nom, Meryrê (l’élu, l’aimé de Rê), troisième roi de la VIème dynastie, qui appela la ville Men Nefer, « Stable et Parfait ».

A cette période historique, l’élaboration intérieure des pyramides connut des changements.

Avant d’en aborder un avec vous, je vais vous détailler ce que renferme Saqqarâ, actuellement.

Il faut savoir que de nombreuses fouilles persistent à ce jour, et que la nécropole de Saqqarâ semble inépuisable.

Il existe de nombreux mastabas de vizirs, de prêtres et d’autres nobles de cette période qui valent réellement le détour. Les scènes de vie courante y sont représentées par, ce que je nomme, les premières bandes dessinées !! Magnifiques pour vous imprégner des temps anciens, qui semblent avoir gardé leurs empreintes encore aujourd’hui, sur les rives du Nil.

J’ai été conquise par les mastabas de Mérerouka et Kagemni, vizirs sous Téti, premier roi de la VIème dynastie.





Passons aux complexes funéraires et pyramides (si elles ont résisté au temps).

- Le complexe de Djoser que vous avez découvert précédemment.

- Le complexe de Sekhemkhet (construit aussi par Imhotep).

- La pyramide d’Ouserkaf, roi de la Vème dynastie et celle de la reine Neferhetepes.

- Le complexe de Djedkarê-Isesi, avec sa pyramide et celle d’une reine.

- Le complexe funéraire d’Ounas, impressionnant, avec sa rampe de 700m de long, le temple de la vallée, le temple haut.

- La pyramide de Téti (qui m’a séduite) et celles de ses épouses Khouit et Ipout.



- le complexe de Pepy 1er, toujours fouillé.

- La pyramide de Merenrê.

- La pyramide de Pépy II et celles des reines Neith et Ipout II.


Vous constatez qu’il s’agit d’un endroit très important. Trois tombes de rois de la VIème dynastie manquent à l’appel, celle de :

- Ouserkar

- Merenrê II

- la reine Nitocris.


D’autres pyramides existent entre autres celles de Neferkarê (VIIème dynastie), d’Ibi (Première Période Intermédiaire, après la reine Nitocris), celle appelée Lepsuis 29, probablement du roi Merikarê (IXème ou Xème dynastie), et celle de Khendjer et une autre dont on ne connaît pas le nom du défunt, de la XIIIème dynastie).

Je ne rentrerai pas dans les détails architecturaux des pyramides de cette période, vous souligne, donc, que la première pyramide dont la chambre funéraire fut recouverte de « Formules magiques » fut celle d’Ounas. Lorsque l’on pénètre dans cette salle, sa beauté « cultuelle » est époustouflante (pyramide fermée au public).

La pyramide de Téti en contient aussi, et se visite. Vous pourrez alors emprunter la descenderie qui vous guidera dans un vestibule, jusqu’à l’Horizon (l’antichambre). Sur votre droite, vous entrerez dans la chambre funéraire du roi, où le sarcophage et son couvercle sont toujours présents, et à gauche de l’antichambre, vous aurez le serdab. Même si l’aspect extérieur de cette pyramide est assez médiocre, l’intérieur laisse rêveur !

Au loin, vous apercevrez des tentes beiges, et un va-et-vient de porteurs de déblais : des fouilles.

Entre le complexe de Djoser et la pyramide de Pepy 1er, le site de Tabbet al Guesh ne cesse de dévoiler des sépultures souterraines. Vous pouvez en découvrir les beautés dans le film DVD « A la recherche du pharaon perdu » Gédéon – Docteur V. Dobrev.

Non, Saqqarâ n’a pas fini de surprendre les passionnés !!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...